mardi 23 août 2016
Du Moulin du Saut au Moulin de Tournefeuille

Découverte dans la vallée de l'Alzou des moulins du Saut et de Tournefeuille et de leur histoire.

 

organisée par le Département du Lot

 

9 adhérents à Caillac Patrimoine ont fait le déplacement jusqu'au parking du moulin du Saut

Boucle de 5.5 km environ au départ du parking du moulin du Saut
Du parking, un large chemin mène au moulin du Saut au fond de la vallée de l'Alzou en franchissant un pont très ancien, dépourvu de parapet.

Un premier arrêt commenté au moulin du saut situé sur une très haute marche de la rivière.
"Wikipedia :
Les bases seraient du XIIIe ou XIVe siècles. Selon le Chanoine Albe, Hugues d'Aigrefeuille, seigneur de Gramat, arrenta (donna à bail) en 1442 le tènement (terre seigneuriale) du Saut pour y construire un moulin, qui fut bâti par Hugues Tarnier et cédé en 1473 à Pierre Paul, marchand de Rocamadour.
En 1577, le moulin est en ruine. Il est reconstruit entre 1736 et 1739 pour 40 000 livres (une fortune pour l'époque) par Antoine Raymond de Fouilhac, baron de Gramat.
Selon Eusèbe Girault de Saint-Fargeau il comportait 4 paires de meules mues par les eaux de l'Alzou canalisées via trois conduits.
Passé après la révolution entre plusieurs propriétaires privés successifs, il a fonctionné jusqu'à la première guerre mondiale, pendant laquelle le meunier fut mobilisé.
Il est acheté, en 1924, par un industriel de Périgueux qui le transforme en usine de production d'électricité d'un rendement modeste. En 1925, un incendie le ruine totalement.
Il est aujourd'hui propriété de la ville de Gramat qui l'a confié, par bail emphytéotique, à l'Association des Amis du moulin du Saut et de la vallée de l'Alzou qui en assure l'entretien et la sauvegarde. Des interprétations maladroites et l'absence de maitrise d’œuvre qualifiée ont malheureusement conduit à la dénaturation partielle des annexes du moulin (granges : étables).
Le moulin a fait l'objet de travaux de confortement et de mise en sécurité dans le cadre de la politique Espace naturel sensible conduite par le Département du Lot qui a aussi pour objet de gérer et préserver les habitats naturels remarquables qui entourent le site.

Passage desvant les restes d'un four à charbon de bois avant d'arriver au moulin de Tournefeuille:

Article de La Dépêche du Midi:

Publié le 13/02/2001

Le moulin de Tournefeuille respire enfin

ROCAMADOUR : Le Parc naturel régional des causses du Quercy continue la réhabilitation du patrimoine le long de l'Alzou

"« C'est pire que ce qu'on croyait. A certains endroits, le lierre tient le mur, on hésite à le couper... Et en grattant la mousse, on s'est rendu compte que les montants de cette fenêtre étaient prêts à tomber ».
Laurent Clavel et Guy-Noël Albareil sont les deux éco-animateurs du Parc naturel régional des causses du Quercy, en charge des Espaces naturels sensibles (ENS). A ce titre, ils surveillent et rénovent les berges de l'Alzou. Et en particulier le patrimoine le long de cette rivière protégée, constitué principalement de moulins.
Après la réhabilitation à l'automne dernier de la chaussée du Moulin du Saut en amont, ils ont procédé pendant deux semaines, à un grand nettoyage autour du Moulin de Tournefeuille, situé sur la commune de Rocamadour. Une convention a été signée avec la municipalité pour l'entame des travaux, elle se chargera de l'entretien.
Débroussaillage et démoussage: le bâtiment, dont les parties les plus anciennes datent du XIIe siècle, respire enfin. Le long du GR 6 qui mène de Gramat à Rocamadour, on aperçoit ses ruines auparavant enfouies à l'ombre des arbres et étouffées par les branchages. Dans ce site majestueux, les trois meules, à leur emplacement d'origine, sont au soleil, depuis que quelques stères de bois coupé ont brûlé.
Le but premier de ce nettoyage de printemps est la sécurisation du site, certains murs menaçant de s'effondrer, et certaines fondations risquant d'être endommagés par des racines galopantes.

ARCHEOLOGUE ET MAÇON

« Il n'y a plus de chaussée pour amener l'eau jusqu'au moulin, le canal est bouché. Mais il ne vaut mieux pas que l'eau s'engouffre dans les ruines du moulin, car on ne répondrait de rien... », remarque Laurent Clavel. « Dans ce milieu très humide, les pierres ont beaucoup souffert à cause du froid ».
Après le nettoyage, place sera faite à un archéologue qui dressera les plans du site: la partie habitation est effondrée, on devine une grange et une étable dans les ruines annexes. Ses indications serviront au maçon qui interviendra ensuite pour consolider et réhabiliter les parties les plus abîmées du moulin.
Au contraire du meunier de la chanson, les éco-animateurs du Parc naturel ne sont pas prêts de dormir... Ils s'attaqueront d'ici quelques mois à la sauvegarde du dernier moulin avant Rocamadour: le moulin de Sirogne. La balade le long du GR 6 n'en sera que plus belle.

Jérôme POUPON.

La Dépêche du Midi

En 2016, le moulin est bien dégagé, des murs en pierre sèche ont été remontés et le pont situé en aval du moulin reconstruit à l'identique. C'est par ce pont que le groupe remonte sur le plateau pour regagnr le parking et aller pique-niquer sur le communal de Couzou.

Nous recommandons cette animation.

le pont en amont du Moulin du Saut

four à pain du Moulin du saut


la chaussée du Moulin du Saut
Les photos de cette planche ont été prises le 06 juin 2005
par le webmaster du site, Jacques Poncie
et sont à comparer avec la vidéo faite le 23 août 2016

la chute d'eau du Moulin du Saut

l'escalier du Moulin du Saut

le Moulin de Tournefeuille


le moulin est ici simplement débarassé de la végétation qui l'étouffait

le pont en aval du moulin de Tournefeuille encore entier en 2005

restes de four à charbon de bois

https://lot.fr/animations-gratuites-le-programme

pour réserver : 05 65 53 40 00 , du lundi au vendredi de 8 h à 17 h 30

 

La vidéo de la matinée du 23 août 2016: