Journée Nationale du Petit Patrimoine du 17 juin 2018

 

Balade du 17 juin 2018 à Caillac sur le thème de l’Eau et ses usages

 
Carte

Vidéo

Accueil dans la salle des associations où une exposition retraçait les usages de l’eau autrefois à Caillac : objets pour puiser, transporter et stocker l’eau ; la toilette ; la lessive ; la pêche sur le lot (filets senne, trémail, nasse…).

***
Départ du circuit de 5.5 km: (une quarantaine de participants - animation Laurent Miquel)

- Première étape la fontaine du Mas Viel. Elle alimentait de ses eaux les habitants du Mas Viel qui vivaient au dessus. Lorsque son important débit venait à baisser, cela provoquait des inquiétudes : ainsi Antoine Vidaillet a-t-il noté sur son livre de prières « mes chers enfants, vous vous rappellerez que votre père a vu la fontaine de Caillac à sec, elle n’est revenue en 1870 que le 12 octobre. Il y a sept marches pour aller au fond, puis il y a un trou d’où il vient la source ». En 1928 la mairie fit rénover cette fontaine pour en faire un « abreuvoir-lavoir » en béton. En 1948, la commune de Caillac lança un projet d’adduction d’eau : il fut décidé de pomper l’eau de la source du mas Viel. Les travaux eurent lieu en 1950 et 1951. Le réseau entra en service en août 1951.

- Visite de la station de pompage située à côté de la fontaine. Deux pompes d’un débit de 50 mètres cubes par heure, permettaient de remonter l’eau au château d’eau.

- L’ancien sentier servant à aller chercher l’eau, nous a permis d’atteindre le Mas Viel où nous avons évoqué les citernes et les éviers. Puis nous avons suivi un chemin privé qui longeait le passage emprunté par les constructeurs du château d’eau.

- Le château d’eau de Caillac offre un beau point de vue sur la vallée du Lot. Il permet de stocker 280 mètres cubes d’eau pour alimenter les usagers. Depuis le 16 février 2018 la population est alimentée par les eaux de la Charteuse de Cahors : Caillac ayant adhérer au Syndicat de la vallée du Reignac le 1er janvier 2017.

- La côte de la Draye nous a permis de redescendre sur la place de Lacroix pour y voir la vieille fontaine qui autrefois fournissait l’eau potable aux habitants de Lacroix et du Mas de Laroque : une pancarte sur la grille signalait si l’eau était potable ou non en fonction de sa turbidité.

- Le chemin des fraises nous a menés à la station d’épuration du Syndicat de la vallée du Reignac. Une série de bassins et une zone de lagunage permettent de restituer des eaux propres à la rivière Lot.

- Nous avons suivi le Lot pour nous rendre à la Moulinette où nous avons pu visiter l’ancien moulin à deux paires de meules dont la construction remonte au milieu du XVe siècle. Les eaux des fontaines du Mas Viel et de Lacroix actionnaient les turbines faisant fonctionner le moulin.

- Le long du Lot, nous avons évoqué les inondations, la navigation et les mariniers de la rivière. Puis nous avons terminé notre circuit en longeant le ruisseau et le lac de la Vergne.

Carte du circuit

La vidéo

La Dépêche du Midi en a parlé ...