Le Blason de Caillac
 
Histoire du blason de la commune de Caillac

 

Ce blason se trouve sur les murs de l'église de Caillac. Sous l'ancien régime, les seigneurs qui exerçaient la haute-justice, avaient un droit de litre. Une litre est une bande de deux pieds ou plus de largeur peinte sur les murs intérieurs et extérieurs de l'église, et portant régulièrement des armoiries. Le porche a permis de préserver des intempéries les enduits ainsi que les peintures qui forment les litres à l'extérieur de l'édifice (les révolutionnaires ayant pris soin de marteler le blason sur le portail de l'église, n'ont pas touché aux peintures se trouvant au dessus !) et les récents travaux de restauration ont mis à jour les peintures de la nef. L'église de Caillac possède deux litres en raison d'un désaccord entre les seigneurs de Cessac et de Langle. Celle du haut est celle des seigneurs de Cessac et c'est justement celle qui contient le blason qui a été choisi par la municipalité pour devenir l'emblème de la commune.

Le droit de litre ayant disparu lors de la nuit du 4 août 1789, ce blason est donc celui du dernier baron de Cessac qui soit mort avant la Révolution : en l'occurrence Louis-Antoine de La Roche-Fontenilles qui semble avoir vécu de 1696 à 1755.

Louis-Antoine de La Roche-Fontenilles était un descendant du maréchal de Montluc. Il était marquis de Rambures (département de la Somme) et avait hérité du titre de baron de Cessac, le faisant seigneur de certaines localités quercinoises (Douelle, Caillac, Espère, Crayssac, Pradines…)

Ce baron de Cessac s'est distingué en épousant en première noce une nièce de Bossuet et surtout par sa carrière militaire notamment lors de la guerre de succession d'Autriche. Le roi Louis XV en fit son aide de camp et il devint colonel du régiment de Navarre. Pour anecdote, Louis-Antoine de La Roche-Fontenilles a même été embastillé en raison de ses mœurs trop libres pour l'époque !

Dans son livre sur l'Histoire de Crayssac et de ses environs, Léon Martin a réussi a recomposer entièrement le Blason de Louis-Antoine de La Roche Fontenilles :

" Ecartelé, au 1, d'or à 3 fasces de gueule (blason de sa grand-mère : Charlotte de Rambure) ; au 2, d'or à 2 lions léopardés à la bordure de sinople chargée de 8 besans d'argent (blason de son arrière grand-mère : Claude de Cazillac) ; au 3, d'or à 3 pals de gueule (blason de son arrière, arrière grand-mère : Louise d'Amboise d'Aubijoux) ; au 4, écartelé au 1 et 4, d'azur à un loup ravissant d'or ; au 2 et 3, d'or à un tourteau de gueule (blason de son arrière, arrière, arrière grand-mère : Françoise de Montesquieu de Montluc) et sur le tout, d'azur à 3 rocs d'échiquier d'or posés 2 et 1 (armes de la famille La Roche-Fontenilles). "

retour à la liste des documents